Stage été 2019 à Llançà (Costa Brava)

Le Maître :
« Essayez en secret avec vous-même, de vous laissez toucher par cette Grâce de l’Amour. Essayez,
Et observez combien il peut être facile de s’y installer, de s’y reposer. C’est là toute légèreté.
Si vous cessez d’y résister cette force se fait légère, douce et encourageante. Essayez. »
Un groupe détendu

Un premier séjour du 10 au 14 juillet avec des personnes de tous horizons laissait planer quelque inquiétude sur notre capacité à tous-toutes de créer un groupe harmonieux… Le silence, le rassemblement incessant au cœur de soi, repris à chaque entrée en salle a porté ses fruits. Chacun-chacune en relation juste avec soi-même… en relation juste avec les autres. Gratitude !


Un groupe harmonieux
 

Pendant le second séjour du 17 au 21 juillet, l’accent a été mis sur la présence à soi précise : le corps, le psychisme et le plus subtil. Habiter tout son espace, en reconnaître les limites. Comme pour le premier séjour, le silence et le rassemblement au cœur de soi répété ont permis un approfondissement, ont permis de malaxer, pétrir notre humanité… La Lumière fait son chemin en nous.

Début de journée

Fin de journée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
LLançà : un peu d’histoire.

Village LlancaLlançà, petit village côtier de pêcheurs de la Costa Brava, à 15 km de la frontière franco-espagnole, se compose du village et du port de Llançà. Les pêcheurs ont toujours vécu sur le site (au XXe siècle approximativement 200 personnes vivaient au port) et la tradition de pêche perdure encore aujourd’hui.

Près de l’endroit où s’élève maintenant Llançà, se dressait l’ancienne ville de Deciana, fondée en 218 av. J.-C., près de la voie romaine qui bifurquait dans le Roussillon et traversait les Pyrénées par les cols de la Massana et du Perthus. En 862, après la destruction d’Ampurias par Hasting et ses Normands, les habitants des côtes de l’Ampurdan, inquiets devant les incursions des pirates sarrasins, se déplacent vers l’intérieur des terres. C’est ainsi que le village de Llançà sera édifié près de la mer mais presque totalement dissimulé. Le village était déjà connu dans des documents au Xe siècle et mentionné comme ” Vila Lancio ”.

Llanca sur la Costa Brava

Jusqu’au XVIIe siècle la baie et le port de Llançà sont fréquemment visités par des pirates. En 1691 les habitants construisent au port la chapelle Mare de Deu. C’est en 1759 qu’est figée la frontière actuelle dans les Pyrénées. Au XVIIIe Llançà est connu pour sa production et exportation d’huile d’olive et de vin. Au XIXe le phylloxera détruit les vignes et met fin à une économie florissante. Le port s’est développé seulement au cours du dernier siècle et aujourd’hui ce sont environ 5000 personnes qui habitent à l’année le village qui accueille de nombreux touristes l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *